FAQBienvenue !AccueilRechercherPage FacebookTwitter @LeForumduFuturoChaîne YouTubePlan du ParcHistorique des attractionsBons plans billetterie FuturoscopeS'enregistrerConnexion

 Les grands acteurs du Parc du Futuroscope


Page 2 sur 3  •  Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant Dernier message
AuteurMessage
avatar
Administroscope
Administroscope
Message#26636
Jeu 2 Nov 2017 - 8:27

Il y a 15 ans tout juste, le 1 novembre 2002, à mi-chemin de son histoire : Le Futuroscope était repris par le Département de la Vienne.

Après 2 ans et demi d'une gestion privée hasardeuse qui ont conduit à une forte dégringolade de la fréquentation et une situation financière critique, le Groupe Amaury qui avait acquis le site début 2000 a en effet jeté l'éponge.

C'est ainsi que la collectivité départementale a retrouvé la gestion du site qu'il a initié en 1987, le sauvant d'une probable faillite …
Dominique Hummel (alors directeur des services de la région Poitou-Charentes) et Emmanuel de Villiers (alors directeur du Grand Parc du Puy du Fou) sont nommés pour relancer la machine.

Reportage de l'époque par France 3 Poitou-Charentes :

M. de Villiers ne sera resté que 2 années au Futuroscope, en raison d'une divergence de vue sur « la nécessaire saisonnalité du Futuroscope », mais Dominique Hummel est toujours là 15 ans plus tard. Défi réussi puisqu'avec une importante dynamique de renouvellement, le Futuroscope se porte aujourd'hui mieux que jamais.



administrateur du Forum
« À Poitiers on n'a ni grandes oreilles ni potion magique, mais tout simplement des idées. »Antenne 2, 03/05/1992

Merci d'« Éditer » pour compléter votre message (pas de double post). Inutile de « Citer » pour répondre au tout dernier post, préférez « Nouveau message ».
Revenir en hautAller en basVoir le profil de l'utilisateur http://www.forum-futuroscope.net
avatar
Futuraptor
Futuraptor
Message#26644
Sam 4 Nov 2017 - 14:10

Il me semble avoir croisé Dominique Hummel hier sur un pont de Nantes... Clin d'oeil
Peut-être revenait-il du festival de sciences-fictions "les utopiales" ?
Ou alors c'est quelqu'un qui lui ressemblait beaucoup. On a tous des sosies ! Secoué

Revenir en hautAller en basVoir le profil de l'utilisateur
avatar
Administroscope
Administroscope
Message#26741
Jeu 14 Déc 2017 - 22:09

C'est la grande nouvelle de la soirée :

Dominique Hummel quitte le Futuroscope


Dominique Hummel quittera ses fonctions en mars 2018
© (Patrick Lavaud)

C'est officiel. Dominique Hummel quittera ses fonctions de président du Directoire du Futuroscope en mars 2018. Il l'a annoncé ce soir sur la scène du Top des Entreprises de la Vienne, organisé par le groupe Nouvelle République et le conseil départemental de la Vienne. Dominique Hummel a passé 15 années à la tête du Futuroscope.

Le futur de Dominique Hummel : poursuivre à tiers temps sa mission de directeur de l'innovation à la Compagnie des Alpes, mais désormais comme travailleur indépendant.

Source : La Nouvelle République

Futuroscope - Dominique Hummel tirera sa révérence en mars 2018

Le président du directoire du Futuroscope, Dominique Hummel, vient d'annoncer son départ. "Après quinze ans de vie extraordinaire que je n'ai pas vu passer, je vais me retirer de la présidence du Futuroscope en mars 2018'' a t-il déclaré lors de la soirée Top Entreprises, organisée par le Département et La Nouvelle République. Avant de quitter son poste, Dominique Hummel inaugurera la nouvelle attraction du parc : "Sébastien Loeb Racing Xpérience", une expérience de course automobile en 5D. Son successeur est tout désigné puisqu'il s'agit de Rodolphe Bouin, actuel numéro du 2 et directeur des attractions du parc.
Source : 7 à Poitiers

Revoir son intervention ce soir :


Une page se tourne … Merci à vous monsieur Hummel pour le chemin parcouru !



administrateur du Forum
« À Poitiers on n'a ni grandes oreilles ni potion magique, mais tout simplement des idées. »Antenne 2, 03/05/1992

Merci d'« Éditer » pour compléter votre message (pas de double post). Inutile de « Citer » pour répondre au tout dernier post, préférez « Nouveau message ».
Revenir en hautAller en basVoir le profil de l'utilisateur http://www.forum-futuroscope.net
avatar
Futurammouth
Futurammouth
Message#26742
Jeu 14 Déc 2017 - 22:35

Oh mince alors... Je suis triste de l'apprendre... As-tu @tcj des éventuelles rumeurs sur son(sa) remplacent(e)?

Revenir en hautAller en basVoir le profil de l'utilisateur
avatar
Administroscope
Administroscope
Message#26743
Jeu 14 Déc 2017 - 22:46

Je viens de compléter mon post ci-dessus. Selon 7 à Poitiers, il s'agira de Rodolphe Bouin, directeur général adjoint du Parc depuis 2015. (Voir d'ailleurs un article de la NR d'avril dernier)



administrateur du Forum
« À Poitiers on n'a ni grandes oreilles ni potion magique, mais tout simplement des idées. »Antenne 2, 03/05/1992

Merci d'« Éditer » pour compléter votre message (pas de double post). Inutile de « Citer » pour répondre au tout dernier post, préférez « Nouveau message ».
Revenir en hautAller en basVoir le profil de l'utilisateur http://www.forum-futuroscope.net
avatar
Administroscope
Administroscope
Message#26753
Mar 19 Déc 2017 - 20:33

Dominique Hummel en dit plus sur son bilan à la tête du Futuroscope, et son avenir, dans un entretien à lire dans 7 à Poitiers :

Entretien :

Dominique Hummel : « J’ai tout aimé ici »


Le patron du Futuroscope Dominique Hummel quittera ses fonctions en mars 2018. Il nourrit de nombreux projets pour l’avenir. Et à 63 ans, il n’exclut plus de se lancer en politique. « L’intérêt pour le territoire, il est là. »

A quel moment avez-vous pris la décision de quitter la direction du Futuroscope ?
« Je m’étais mis un « butoir » de quinze ans. En 2013, j’ai eu de très belles propositions, mais j’ai choisi de rester à la tête de l’entreprise car nous avons connu un recul (moins 300 000 visites, ndlr) qui nous a interpellés. Je ne me voyais pas quitter le navire… Je suis arrivé ici en novembre 2002, j’annonce mon départ en décembre 2017. Il y a quelque chose de l’ordre du symbole. »

Depuis un an et demi, vous dirigez de la direction de l’innovation au sein de la Compagnie des Alpes. Les deux événements sont-ils liés ?
« Ces missions occupent 40% de mon temps aujourd’hui et intéressent au premier chef le Futuroscope. Avec Dominique Marcel (président de la CDA, ndlr), nous nous sommes mis d’accord sur le scénario. Rodolphe (Bouin) fait partie du plan depuis un moment. Il était contrôleur de gestion avec Nicolas Kremer, qui aurait pu être un successeur. Il a bien évolué, en étant aux boutiques, aux ressources humaines… »

Vous avez ramené le Futuroscope à deux millions de visiteurs, redoré son image, restauré l’équilibre financier… Comment votre successeur peut-il sortir de cette ombre tutélaire ?
« Il y a une figure imposée et une figure libre dans la fonction. La figure imposée, c’est d’être ancré dans le territoire. La figure libre, c’est la manière dont lui va incarner le job. L’avenir sera différent, j’espère qu’il sera meilleur ! Il a un profil différent du mien. Il est entré au parc après la fac et a une énorme proximité avec les gens. »

« J’ai atteint ce niveau de sérénité »

Le moment était-il idéal ?
« Il n’y en avait pas de meilleur, avec les arrivées des attractions autour de Sébastien Loeb et Thomas Pesquet en 2018 et l’émergence du camp d’entraînement dans l’espace l’année suivante. Les négociations avec le Département sur le plan d’accompagnement (*) sont presque terminées. On a aussi passé le cap des 100M€ de chiffre d’affaires, des 20M€ d’excédent d’exploitation… Bref, le contexte me paraît très favorable. Ce que je devais faire, je l’ai fait, ce que je n’ai pas réussi à faire, d’autres le feront. J’ai atteint ce niveau de sérénité, même si je mesure assez bien ce que je vais perdre !»

Qu’allez-vous perdre exactement ?
« Je suis un type plutôt éclectique et curieux et la direction du Futuroscope m’a bien convenu pour ces raisons. Ici, vous mariez l’artistique et la gestion, le public et le privé, le local et le mondial. Et ne je parle pas des décharges d’adrénaline. Ce mélange est unique. Je n’aurais pas voulu diriger un autre parc que le Futuroscope. J’ai tout aimé ici. »

De quoi êtes-vous le plus fier ?
« Ma plus grande fierté, c’est sans aucun doute d’avoir rendu la fierté au personnel de travailler dans un parc comme le Futuroscope. Je pense que j’ai réussi à fédérer les gens autour d’un projet auquel ils ont fini par croire. »

« La politique ? Je ne refuse pas la question »

A partir de mars, on vous imagine mal jouer de la guitare au coin du feu. De quoi sera fait votre avenir ?
« Un peu plus quand même ! Je vais prendre des cours chez Syrinx. Plus sérieusement, j’ai un accord pour prolonger ma mission à la direction de l’innovation de la CDA pendant dix-huit mois, reconductible une fois. Dominique Marcel devrait me proposer d’être administrateur du Futuroscope. J’ai l’intention d’ancrer l’innovation au cœur de la Nouvelle-Aquitaine. Je vais vraisemblablement conduire une mission avec la CDA autour de la création de nouvelles activités en Occitanie. Mon deuxième tiers temps sera sur des activités pas liées à la CDA. Je travaille déjà avec Michelin autour de la restructuration de 35ha de friches, en plein cœur de ville. Il y a notamment les pistes, des bâtiments de 600m de long où l’on faisait rouler des pneus. Mes propositions ont été approuvées. Je vais également aider l’Alsace à monter un réseau des acteurs touristiques, mener une autre mission autour des 24h du Mans… Et mon troisième tiers temps sera consacré à des activités privées. Mon parti pris est assez simple : faire ce que j’ai envie de faire. »

Il y a quinze ans, après votre défaite aux Législatives, vous aviez indiqué vouloir tirer un trait sur la politique. Est-ce toujours le cas ?
« Je ne refuse pas la question, mais ce n’est absolument pas mûr dans ma tête. L’intérêt pour le territoire, il est là. La dynamique territoriale m’intéresse. Maintenant, il y a mille manières de continuer de nourrir ce lien. Le paysage politique a beaucoup changé. Emmanuel Macron a rebattu les cartes. Eux (La République en Marche, Ndlr) ont des enjeux d’ancrage. Je sais bien qu’on me prête des intentions, mais ces intentions vont plus loin que les miennes pour l’instant. Moi, je me nourris de projets et j’ai cette conviction qu’il faut fédérer. Ce sont les chemins qui nous inventent, laissons faire nos pas. »

(*) Le plan d’investissements la Compagnie des Alpes sur la période 2017-2022 s’élève à 65M€, dont 6 apportés par le Département, en tant que propriétaire du parc.

Il l’a dit aussi...

« Le Futuroscope est quelque chose qui m’a complètement cannibalisé pendant quinze ans, pour mon plus grand plaisir. »

« au Futuroscope, on a gardé les deux éléments clés, le futur et les images, mais on les a inversés. Le parc a enfin une ligne éditoriale autour des spectacles vivants, des images, des attractions mécaniques et des parcours. »

« René Monory a eu l’intuition géniale du thème du futur dans les années 80, mais il ne pouvait pas prendre de la même manière vingt ans plus tard. »

« Les Lapins crétins, c’est le miracle de la marque. Sans eux, on n’en serait pas là aujourd’hui. »

« J’ai découvert les Lapins crétins au cours d’un dîner à Paris. Je ne connaissais pas en toute honnêteté. »

« Il y a eu plusieurs disruptions dans l’histoire du Futuroscope : les attractions mécaniques, les marques, l’arrivée de la Compagnie des Alpes et la loi NOTRe. »

« Center Parcs est un enfant financier du succès du Futuroscope. »

« L’un des enjeux dans le parc, c’est que les gens personnalisent mieux leurs visites, que les choix qu’ils font correspondent mieux à leur profil. »

« J’ai fait une proposition au pôle territoire de l’université de Poitiers de faire enfin du Futuroscope un objet d’études. Je veux aussi m’impliquer à Sup de co La Rochelle pour des formations autour du tourisme. »



administrateur du Forum
« À Poitiers on n'a ni grandes oreilles ni potion magique, mais tout simplement des idées. »Antenne 2, 03/05/1992

Merci d'« Éditer » pour compléter votre message (pas de double post). Inutile de « Citer » pour répondre au tout dernier post, préférez « Nouveau message ».
Revenir en hautAller en basVoir le profil de l'utilisateur http://www.forum-futuroscope.net
avatar
Administroscope
Administroscope
Message#26832
Ven 19 Jan 2018 - 11:58

Un autre article sur les projets de Dominique Hummel dans Centre Presse

Dominique Hummel à la croisée des futurs


Dominique Hummel a annoncé son départ le 14 décembre lors du Top des entreprises de la Vienne. Il quittera ses fonctions de président du Futuruscope à la fin du mois de mars.
(Photo Patrick Lavaud)


Le président du directoire du Futuroscope passera le relais fin mars. Compagnie des Alpes, activité de conseil, politique... Nouveaux horizons en vue.

Il l'a annoncé le 14 décembre dernier, devant les 1.084 décideurs poitevins rassemblés au palais des congrès du Futuroscope pour le Top des entreprises de la Vienne. Quinze ans après avoir pris les commandes du Futuroscope, Dominique Hummel va quitter ses fonctions. Fin mars, il doit passer le relais à Rodolphe Bouin, directeur général adjoint du parc.

Cette transition est préparée de longue date: « Il y a une bonne dynamique, une équipe qui est prête ». En ordre opérationnel, tout est déjà en place: « Dans notre métier, la saison démarre en février. La nouvelle saison, il ne fallait pas que ce soit moi qui la conduise ».
Avant de partir, Dominique Hummel lancera le 24 mars une derrière attraction conçue et réalisée avec un autre Alsacien, le pilote de rallye Sébastien Loeb: « Je voulais quand même l'inaugurer ». Mais ce sont d'autres futurs qui se dessinent pour lui.

Politique : "Je ne ferme pas la porte"

La Compagnie des Alpes souhaite en faire l'un de ses représentants au conseil de surveillance du parc. Il poursuivra également sa mission de directeur de l'innovation au sein du groupe, avec l'objectif de développer les méthodes de "design thinking" mises en oeuvre au Futuroscope.
Conceptualisée aux Etats Unis, la "pensée design" s'inspire du cheminement des designers et consiste à partir de l'utilisateur pour développer de nouveaux services ou produits. En s'appuyant sur les équipes d'exploitation et les tests clients, tout l'enjeu pour les sites de loisirs est de « travailler le passage de la satisfaction à la grande satisfaction à travers l'enchantement du client », résume Dominique Hummel qui va développer cette approche du parc Astérix à la station des Menuires en passant par Val d'Isère.
Il a par ailleurs créé sa société de conseil, Strato 2 et planche déjà sur plusieurs projets: la réhabilitation de la friche Michelin, à Clermont-Ferrand, l'aménagement d'un site pour les pélerins du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, au Puy-en-Velay, et d'un "compagnon de chemin" numérique. Autres missions: la mise en place d'un réseau d'acteurs du tourisme en Alsace, la création d'activités à l'année, autour des 24 Heures du Mans et la structuration d'une offre de sites touristiques pour la région Occitanie.
Poitiers et le Pays du Futuroscope gardent néanmoins une place particulière dans la feuille de route de Dominique Hummel: « Je ne quitte pas le territoire et j'ai bien l'intention de faire un bout de chemin avec lui. » Il a d'ores et déjà posé des jalons auprès de la fac de Sciences Économiques de Poitiers pour lancer un programme de recherche sur l'expérience du Futuroscope. Membre du Réseau des professionnels du numérique, il affirme vouloir contribuer au développement du pôle édutainment poitevin.
Enfin, alors que son nom circule pour la conduite d'une liste aux prochaines municipales de Poitiers, il ne s'interdit pas cette option: « Je ne ferme pas la porte. »
Alain Defaye



administrateur du Forum
« À Poitiers on n'a ni grandes oreilles ni potion magique, mais tout simplement des idées. »Antenne 2, 03/05/1992

Merci d'« Éditer » pour compléter votre message (pas de double post). Inutile de « Citer » pour répondre au tout dernier post, préférez « Nouveau message ».
Revenir en hautAller en basVoir le profil de l'utilisateur http://www.forum-futuroscope.net
avatar
Administroscope
Administroscope
Message#26864
Lun 5 Fév 2018 - 13:50

Forum de rentrée ce matin, un bel hommage de tous les collaborateurs du Futuroscope à DH ! Pour




administrateur du Forum
« À Poitiers on n'a ni grandes oreilles ni potion magique, mais tout simplement des idées. »Antenne 2, 03/05/1992

Merci d'« Éditer » pour compléter votre message (pas de double post). Inutile de « Citer » pour répondre au tout dernier post, préférez « Nouveau message ».
Revenir en hautAller en basVoir le profil de l'utilisateur http://www.forum-futuroscope.net
avatar
Administroscope
Administroscope
Message#26899
Dim 18 Fév 2018 - 11:56

Dominique Hummel revient également sur son parcours au Futuroscope dans un entretien paru dans L'Echo Touristique, depuis son arrivée à la tête du Parc fin 2002 dans un contexte très difficile, sa méthode pour relancer le parc, son modèle économique aujourd'hui … et les circonstances favorables dans lesquelles il y a choisi de partir, extrait :

Dominique Hummel : « Il faut laisser les clefs du Futuroscope à la nouvelle génération »

Quand il prend les rênes du Futuroscope, en 2002, le parc va très mal. 15 ans plus tard, il réalise le meilleur exercice financier de ces 30 dernières années. C’est ce moment que Dominique Hummel a choisi pour passer les rênes, et se lancer dans de nouveaux projets. A quelques semaines de son départ, il revient pour L’Echo touristique sur ses quinze années à la tête du parc d’attractions.

Flèche Lire l'article complet

(…)

L’Echo touristique : Pourquoi partir, alors que tout va pour le mieux ?

Dominique Hummel : Je considère que le parc doit désormais entrer dans un nouveau cycle. Il faut imaginer le futur. Par quoi passera le développement du Futuroscope ? Par l’ouverture d’un nouveau parc ? Par des synergies avec l’Arena, qui devrait ouvrir ses portes en 2021 ? J’ai estimé que ce n’était plus à moi d’imaginer ce nouveau cycle. Il faut laisser les clefs à la nouvelle génération.

L’Echo touristique : Quand passerez-vous la main ?

Dominique Hummel : Mon mandat de président du directoire du Futuroscope prend fin le 31 mars 2018. Mon successeur, qui a déjà été choisi, sera connu d’ici là. Je garde mon titre de directeur de l’innovation au sein de la Compagnie des Alpes, qui a racheté le Futuroscope en 2011. Quitter la direction du Futuroscope va me permettre de consacrer plus de temps à cette mission, ainsi qu’à la société de conseil en stratégie que je viens de créer, Strato 2. Je vais tirer parti de toutes ces années d’expériences et toutes ces rencontres pour transmettre ma vision à ceux qui portent des projets.

L’Echo touristique : Finalement, de quoi êtes-vous le plus fier ?

Dominique Hummel : Ma fierté, c’est d’avoir rendu sa fierté au Futuroscope, à des équipes et un territoire qui doutaient de lui. A Poitiers, ce n’est pas rien, le parc compte vraiment pour tout le monde. J’ai vécu chacune de mes journées à la tête du Futuroscope comme un privilège. C’est un défi passionnant, qui mélange beaucoup de contraire. Ça restera la plus belle expérience professionnelle de ma vie.



administrateur du Forum
« À Poitiers on n'a ni grandes oreilles ni potion magique, mais tout simplement des idées. »Antenne 2, 03/05/1992

Merci d'« Éditer » pour compléter votre message (pas de double post). Inutile de « Citer » pour répondre au tout dernier post, préférez « Nouveau message ».
Revenir en hautAller en basVoir le profil de l'utilisateur http://www.forum-futuroscope.net
avatar
Administroscope
Administroscope
Message#26945
Jeu 15 Mar 2018 - 11:54

Ça y est, Rodolphe Bouin a été officiellement nommé nouveau président du directoire du Futuroscope lors du conseil de surveillance qui s'est tenu ce mercredi 14 mars. Il entre donc en fonction à partir du 1er avril 2018. Dominique Hummel ne quitte pas totalement le Parc, puisqu'il entre au conseil de surveillance.

Article de La La NR - CP :

Rodolphe Bouin nommé président du directoire du Futuroscope


L'actuel directeur général adjoint du parc prendra ses fonctions de président du directoire au mois d'avril. Stratégie de développement, gouvernance: il explique ses priorités.


Rodolphe Bouin: « Les attentes des visiteurs ont évolué. Il y a une appétence plus forte pour les sensations et le ludique ».
adefaye

C'est désormais officiel. Le conseil de surveillance du Futuroscope a nommé hier matin Rodolphe Bouin président du directoire de la société d'exploitation du parc. Il succédera le 1 avril à Dominique Hummel.

Diplômé de l'IAE de Poitiers, Rodolphe Bouin a occupé des postes clés du parc avant d'en devenir le directeur général adjoint, voici trois ans. « J'ai fait toute ma carrière au Futuroscope », résume-t-il.
Recruté à l'aube des années deux mille, il a été l'un des acteurs du plan de départ volontaire et d'externalisation mis en place lors de la restructuration du parc: « Ma première mission en tant que cadre a été d'accompagner ce changement ». Il a ensuite géré les boutiques: « Une petite entreprise dans l'entreprise, avec 50 équivalents temps pleins. Une très bonne école ». Puis il est devenu directeur de l'organisation et des ressources humaines avant d'être nommé directeur d'exploitation. Autant de fonctions où il a été au coeur des mutations conduisant de la consommation d'attractions au concept d'expérience globale.

Au coeur des mutations

« Le coeur du réacteur, ça reste les attractions, mais faut raisonner client d'un bout à l'autre de la chaîne. Depuis quatre à cinq ans, on investit au-delà des pavillons. C'est quelque chose qu'on va densifier », explique-t-il: « Le secteur des parcs d'attraction est en croissance. Il répond à un besoin: se ressourcer, rompre avec le quotidien, se retrouver. C'est une très bonne nouvelle. De plus en plus, notre vocation est de faire en sorte que chaque visiteur qui vient en famille ou entre amis puisse partager des choses. »
Des pistes? « Les attentes des visiteurs ont évolué. Il y a une appétence plus forte pour la sensation et le ludique ». Pas question, pour autant de sacrifier ce qui fait l'ADN du Futuroscope depuis l'orgine: « Il faut que l'expérience, si elle est ludique, soit malgré tout intelligente ». Ainsi la Mission Kepler, dont l'inauguration est programmée fin 2019, ne sera-t-elle pas un simple rollercoaster mais s'inspirera-t-elle des voyages dans l'espace.
Cette future attraction est un élément majeur d'un plan d'investissement de 67 millions d'euros d'ici 2022. Objectif: tenir le cap des 2 millions de visiteurs annuels et préparer le développement du parc en accroissant sa capacité d'accueil et son attractivité. Nouveaux pavillons, offre complémentaire à côté du parc... Rien n'est encore acté. Mais Rodolphe Bouin planche déjà sur « une vision à dix ans » avec son équipe et le concours de la Compagnie des Alpes.
Equipe... Pour cet amateur de rugby attaché à la performance, à l'engagement et au collectif, c'est un des maîtres mots: « L'humain, c'est très fort, au Futuroscope. »


Alain Defaye

Suite à cela, une grande réception a été tenu ce mercredi après-midi en l'honneur de Dominique Hummel, en présence de quasiment tous les élus et anciens élus, partenaires et collaborateurs du parc qui lui ont rendu hommage, et nous étions également quelques passionnés à y assister. Le tout suivi de nombreux cadeaux et un petit concert de rock avec le Futuro's Band, un ancien groupe de rock interne du parc qui s'est reformé pour l'occasion … avec monsieur Hummel himself à la guitare électrique, une ses grandes passions !














Autre article de La NR - CP :


••• Dominique Hummel sous les honneurs




Croire pour faire croire, la devise de Dominique Hummel, a marqué son passage salué par de nombreuses personnalités.

Dernières heures, devoir et honneur, destin d'honneur... Les initiales de Dominique Hummel n'ont pas manqué d'inspirer les hommages qui se sont succédé lors de son pot de départ, hier, au Futuroscope. Les quinze années passées à la barre du célèbre parc poitevin « ont passé sans faire de bruit mais ont été un privilège », selon les mots de son président.

Un capitaine et son navire

« Nous sommes tous les héritiers de René Monory », lance, ému, Alain Fouché, sénateur de la Vienne, en direction de Dominique Hummel. Le « nous », les grands noms du département, réunis pour saluer « celui qui a ressuscité le Parc », quand il connaissait des heures sombres. C'était l'époque du Groupe Amaury venu sauvé le lieu « des mains d'un émir qui voulait en faire un parc pour son fils ». « Il lui aura fallu tout son talent de créateur, son sens de l'innovation et sa vision du futur pour donner au Futuroscope un second souffle », insiste l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. Après 19.934 cafés consommés, 65 attractions, 22 millions de visiteurs depuis 2003 et 17 titres de récompense, le navire Futuroscope, battu par les flots, ne sombre pas.
Du bâtonnier Jacques Grandon à la députée européenne Élisabeth Morin, de l'ancien président du Département Claude Bertaud au nouveau directeur du parc, Rodolphe Bouin, le mot d'ordre a la même simplicité que la casquette légendaire du chef d'entreprise: « Merci. »
Les retombées économiques du Futuroscope sur le territoire (10.000 emplois) ont fait de l'homme qui le dirige un acteur essentiel de la politique régionale au « leadership et à l'énergie certaine » selon M. Raffarin. A ce titre, Dominique Marcel, président de la Compagnie des Alpes qui exploite le parc, a invité M. Hummel à siéger au conseil de surveillance du Futuroscope. Élisabeth Morin a ainsi souligné « son sens de la politique et son talent » qui ne pourront le conduire que « vers de nouvelles aventures ».

Henry Girard

Ah, et puis un fun fact pour ceux qui se demandaient : DH possède 19 casquettes Hi hi !



administrateur du Forum
« À Poitiers on n'a ni grandes oreilles ni potion magique, mais tout simplement des idées. »Antenne 2, 03/05/1992

Merci d'« Éditer » pour compléter votre message (pas de double post). Inutile de « Citer » pour répondre au tout dernier post, préférez « Nouveau message ».
Revenir en hautAller en basVoir le profil de l'utilisateur http://www.forum-futuroscope.net
Page 2 sur 3  •  Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  SuivantDernier message

 Les grands acteurs du Parc du Futuroscope


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Futuroscope :: _Le Parc du Futuroscope :: Le Parc en général
Suivez nos réseaux pour ne rien manquer de l'actu du Futuroscope :
« Le Forum du Futuroscope » est un site non officiel.  •  Pour joindre le Parc du Futuroscope, consultez le site officiel: » Futuroscope.com (aide en ligne, contact)